Pour tout sportif, la défaite devient vite une hantise. Elle fait peur et fait mal. Cependant, il est important de se relever d’une défaite. Les champions comme Michael Jordan ont même bâti leur motivation hors du commun des frustrations nées après une défaite ou une mise à l’écart.

Aimer la défaite, c’est non !

Tout d’abord, il faut bien faire la différence entre accepter la défaite et ne pas réagir face à elle ou l’aimer. Détester la défaite est un comportement naturel et même bienfaiteur pour progresser. Tous nos conseils n’ont donc pas pour objectif de faire de vous un « bon perdant » (quel horrible terme !), mais une personne capable de réagir après un échec.

Analyser les causes de la défaite

Il est facile de blâmer la chance, la météo ou une petite pointe musculaire pour expliquer les raisons de votre défaite. Soyez plus fort que cela. Vous n’êtes pas sur gratorama casino, mais sur un terrain.

D’ailleurs, même dans un casino, la plupart de vos pertes incombent souvent à de mauvais paris, un système de mises inadéquates ou une sélection hasardeuse des jeux… Il suffit de s’y intéresser quelques minutes pour comprendre la richesse stratégique des jeux de casino.

Dans tous les sports, c’est la même chose. Avez-vous perdu votre match de football car vous n’avez pas su passer leur pressing ? Votre défaite au basket est-elle due au manque d’alternance dans votre jeu ? Votre service était-il défaillant sur le cours de tennis ?

Il y a obligatoirement une ou plusieurs raisons qui expliquent votre défaite. Cela peut aussi résulter d’un adversaire trop fort pour votre niveau actuel. Cela arrive et, normalement, se ressent durant la partie.

Travailler vos points faibles

Plutôt que de geindre dans votre coin et de promettre de ne plus retoucher un ballon ou une raquette, redoublez d’efforts à l’entraînement. Faites en sorte que vos défaillances de la défaite ne deviennent plus un point faible dans votre jeu.

Il est courant qu’un joueur de basket ayant loupé beaucoup de lancers francs durant le match retourne sur le terrain après la douche pour faire des séries, avant de travailler avec régularité cet aspect du jeu durant les semaines qui suivent.

Trouver des points positifs

Durant l’analyse de la défaite, gardez des points positifs. Ils amélioreront votre état d’esprit et vous serviront aussi dans les futurs matchs. Il est possible d’avoir loupé toutes vos passes en attaque sur le terrain de football, mais d’avoir su défendre avec envie.

Faites une liste de ces bonnes choses. Relisez-là et comprenez que la défaite est maintenant du passé et que l’objectif est de transformer la prochaine rencontre en victoire !

Catégories : Blog sport