Aller au stade avec un maillot de foot est un grand classique. Si certaines erreurs évidentes sont à bannir, un choix méticuleux peut vous discerner du supporter moyen.

S’asseoir au Stade de France avec le maillot 2 étoiles, dont on parle sur lapagedessports.com est une évidence. Pour d’autres équipes, le sujet mérite réflexion.

Le maillot de l’équipe domicile !

Ne portez jamais le maillot d’une autre équipe dans le stade. Si vous assistez à Guingamp – PSG, vous pouvez porter un maillot parisien sans craindre de problème. En revanche, si vous êtes un strasbourgeois à Lyon, la même idée peut vous causer quelques problèmes. L’année dernière, plusieurs supporters alsaciens avaient dénoncé de violentes agressions au Parc OL.

De même, ne mettez pas un maillot de Chelsea, du Barça ou du Real sous peine de passer pour un vrai footix. Les ultras marseillais ont d’ailleurs fait passer la consigne que tout supporter arborant autre chose que les couleurs olympiennes en virage serait viré manu militari.

Les vrais couleurs de l’équipe

Les équipementiers veulent du flashy, de l’originalité. Or, un club de foot a des valeurs et les couleurs en font partie. Cela amène chaque année les supporters à crier leur mécontentement. Le Collectif Paris Ultra a affiché une banderole sur le sujet contre Caen.

Dans le stade, un vrai connaisseur du PSG n’a pas le maillot jaunee fluo de l’année dernière, mais porte du bleu, rouge et blanc, les couleurs du club. C’est la même chose dans tous les stades.

Il est même possible de prendre un ancien maillot. Quelle classe d’avoir le maillot de l’ASSE de l’époque de Platini ou le maillot de l’OM 1993 !

Attention aux flocages !

Avoir le flocage de la star de l’équipe n’est pas une faute de goût. Thauvin à Marseille, Traoré à Lyon, Neymar à Paris ou Falcao à Monaco sont des valeurs sûres, souvent appréciées des jeunes footballeurs. Personne ne vous reprochera ses noms, mais un vrai supporter s’attarde sur autre chose. Il essaie soit d’afficher le nom d’un joueur formé au club soit d’un vrai combattant.

À Paris, les efforts de Cavani imposent le respect et l’amour porté au PSG par Kimpembe est beau à voir. Ces deux noms seront parfaits. Dénicher la star de demain peut aussi être un signe de maîtrise du football, à l’instar d’un maillot floqué Kamara à l’OM.

Il est également de plus en plus fréquent d’afficher son amour pour une gloire du club en le mettant sur le maillot actuel. Raï, Juninho, Papin sont de parfaits exemples.

Un vrai supporter se passe parfois des flocages officiels pour mettre un message. Cela se traduit (malheureusement) par des insultes envers le club ennemi, mais il est possible d’imaginer quelque chose de plus léger comme le nom de son groupe d’ultra ou slogan comme « À jamais les premiers ».

 

Catégories : Blog sport