Pour les clubs français, la saison 2018/2019 ne sera, une nouvelle fois, pas synonyme de succès en Ligue des Champions. En ce début de printemps 2019, huit équipes peuvent encore prétendre au titre tant convoité de champion d’Europe et succéder au Real Madrid, sacré l’an dernier : Tottenham, Manchester City, Liverpool, Porto, Ajax, Juventus, Manchester United et Barcelona. Pour les trois clubs français qui s’étaient qualifiés en fin de saison dernière, le PSG, qui ne cherche pourtant qu’à ajouter ce titre à son palmarès déjà bien rempli, l’Olympique lyonnais et Monaco, l’aventure est désormais terminée.

En France, plus de vingt-cinq ans après la victoire historique de l’Olympique de Marseille après une finale jouée face au Milan AC, on se demande toujours quel club français pourrait un jour soulever la coupe de la Ligue des Champions. Et, en cette année 2019, d’autres questions viennent s’ajouter à celle-ci, à l’heure où l’on parle de plus en plus fort d’une possible révolution en matière d’organisation de la compétition.

La Ligue des Champions, une compétition historique

Créée en 1955, la Ligue des Champions, anciennement appelée « Coupe des clubs champions européens », a provoqué beaucoup de larmes de joie et de tristesse aux quatre coins de l’Europe au cours de ses 54 premières années d’existence. Sa mission ? Permettre aux meilleurs clubs du continent européen de s’affronter pour ensuite sacrer celui qui saura s’imposer comme étant LE meilleur club, dans son pays comme au-delà. À ce jeu-là, c’est indéniablement le Real Madrid qui a su marquer l’histoire, en s’imposant à pas moins de 13 reprises au total.

Après avoir évolué au fil de ses premières éditions, la Ligue des Champions misait depuis plusieurs décennies sur le fonctionnement suivant : 32 équipes profitant d’un bon coefficient UEFA s’affrontent lors d’une phase de groupes, avec notamment six équipes qualifiées lors de barrages. Dans chaque groupe, deux équipes sur quatre se qualifient pour la suite du tournoi et jouent alors contre les équipes sorties victorieuses des autres groupes pour tenter de se hisser jusqu’à la finale. Pour bien distinguer ligues nationales et Ligue des Champions, les matches de la compétition européenne se jouent en semaine, le mardi ou le mercredi soir. Mais tout cela pourrait bientôt changer.

La Ligue des Champions nouvelle génération est en vue !

La Ligue des Champions nouvelle génération est en vue !

Quels changements en vue ?

Il y a quelques semaines, l’UEFA, organisateur de la Ligue des Champions, et l’ECA, l’association européenne des clubs, ont organisé un rendez-vous pour évoquer l’avenir de la compétition de prestige. À ce sujet, la radio espagnole Cadena COPE a révélé certains changements qui pourraient révolutionner la Ligue des Champions au cours des saisons à venir, avec des nouvelles règles pourraient bien déstabiliser aussi bien les joueurs que les passionnés de ballon rond et notamment ceux qui parient régulièrement sur les matches de Ligue des Champions. D’une part, au lieu de se jouer en semaine, les matches de la compétition européenne se joueraient plutôt les samedis et les dimanches, pour permettre une exposition médiatique plus forte et pour attirer toujours plus de spectateurs. Ce sont alors les matches de ligue nationale, dont de Ligue 1, qui se joueraient parfois en plein milieu de semaine.

Aussi, au lieu de comporter 8 groupes composés de 4 équipes lors des phases de poules, la Ligue des Champions accueillerait désormais 4 groupes composés de 8 équipes. Pourquoi ? Cela n’a pas été réellement expliqué, mais c’est certainement une occasion de plus d’attirer toujours plus de passionnés de football grâce à plus de probabilités de voir des matches entre deux ténors, histoire de voir des rencontres comme celle qui opposera prochainement Manchester United à Barcelone dès le premier tour !

Pour le moment, ces possibles changements n’ont pas été confirmés par l’UEFA. La prudence est donc de rigueur. Mais si l’on en croit cette possible évolution, l’objectif affiché des organisateurs de la Ligue des Champions est bien de mettre un sacré coup de projecteur sur la compétition, quitte à faire passer les championnats nationaux au second plan de temps en temps. Et cela ne plait clairement pas à tout le monde. Alors que rien n’est officiel pour le moment, certains, comme l’ancien footballeur Ali Benarbia, estiment que le football pourrait tout simplement « mourir » avec la mise en place de cette nouvelle Super Ligue Européenne. Selon lui, le changement de fonctionnement de la Ligue des Champions conduirait à la création d’un mini-championnat. « Donc les championnats nationaux, tu peux les jeter à la poubelle. On veut tellement l’élite qu’il va y avoir qu’un championnat de huit clubs avec les gros, et le reste du temps ils enverront l’équipe B pour jouer le Championnat la semaine ». Le débat est ouvert, affaire à suivre !

 

Catégories : Football